Soirée de Tecktonik  / DECOLLAGE IMMEDIAT

CES FOUS DE LA DANCE

La Tecktonik  ( à ne pas confondre avec la tectonique des plaques que nous avons appris par cœur dans les cours des sciences naturelles et de géologie) est le nom des soirées tecktonik killer proposées par la discothéque Le Métropolis à Rengis prés de Paris lors desquelles on peut écouter de la musique techno et hard style.

Du succés de ces soirées une danse est apparue en 2000 et est communément appelée Tecktonik ou Milky Way ou Vertigo, sa popularité croissante l’a hissée au rang de phénomène culturel dans la France entière avant d’être exportée vers les quatre coins de la planète.

Le concept est tout simple, c’est une danse qui n’a pas de code, pas de langage, balancez vos bras en faisant des vagues dans tous les sens, n’importe comment, de façon à ce qu’ils apparaissent désarticulés ; avec les pieds, faites ce que vous voulez, ce n’est pas vraiment important, et surtout bougez, bougez sans jamais s’arrêter, et le tour est joué.

Ne vous souciez pas de ce que les gens autour de vous peuvent penser, certains penseront que vous êtes possédés et iront même à vous proposer une Rokia, d’autres vous trouveront d’une débilité déconcertante ! Mais c’est en fait ça le succès d’un bon « tecktonicien ».

Coté look, il n’y a rien de plus facile, mettez un  jean de taille « très » basse de façon à ce qu’on puisse voir la moitié de votre popotin, en haut mettez le 1er vêtement qui vous tombe sous la main, n’importe quoi, même une cravate sur un torse complètement nu fera l’affaire, c’est même parfait, versez un tube de gel sur vos cheveux, dressez les au max et vous voilà prêt à foncer sur scène.

Un dernier conseil, avant de commencer à danser, il est impératif que vous fassiez beaucoup d’échauffements sinon vos articulations et vos muscles peuvent prendre un sacré coup, les déboîtement d’épaules et autres déchirures musculaires sont monnaie courante dans ce milieu.

Si vous avez bien suivi ces conseils, alors bienvenu au club, vous avez le profil d’un bon danseur de tecktonic.

Et c’est justement ce qu’on fait ces centaines de jeunes qui ont pris d’assaut le théâtre de verdure d’Alger en cette soirée du 14 Août 2008, tous en look très grunche ont fait le déplacement pour s’éclater et assister au mega show organisé pour élire le meilleur danseur.

Une ambiance électrique (électro) y régnait, le DJ mixait, à fond les décibels,  une musique de ouf, un bizarre mélange de trip hop de techno de hard et de d’electro où moment ou cette « horde » de jeunes se                 , on se croirait sur une autre planète, une planète de zombies.

D’emblée un gamin m’accoste «  wech aamou, vous êtes venu danser la tecktonic, ce n’est pourtant que pour les jeunes ! » on ne peut pas dire que ce genre de réflexion me rajeunit, mais bref.

Dans les loges, 9 potes complètement déglingués et composant le groupe All Stars Teck ( la dream team de la tecktonic d’Alger , quoi !) s’échauffent comme des fous, ils sont : El Dino ( Farid), Billy (Billel), Daddy (Abdelwehab), Loly Pop (Nesro), Hamza, El Gine ( Fawzi), Oozzyy ( Islem), Suprax (Abdenour) et Sokosy (Amine), et comme il faut avoir un pseudo pour entrer dans ce monde, j’ai été baptisé par le groupe : Farkocis (rires).

Ces ex hip hopeurs réconvertis à la tecktonic se sont rencontré il ya six mois de cela et animent régulièrement des soirées au Kiffan Club encouragés et soutenus par Karim le big boss et organisateur de spectacle et Mehdi animateur du club, ils ont choisi cette danse «  parceque c’est nouveau, c’est tendance et c’est différent des autres styles, disent ils, c’est un mélange du Hard style, de l’electro, de Milky way et de la Jumps style » pour cette finale ils provoqueront une « battle » ( bataille) contre un groupe français :Eklesiat « c’est le meilleur groupe du monde, mais ce soir on va les battre, ça va être mortel, nous sommes les meilleurs » s’écrient ils en chœur ! Eh les jeunes, du calme, ce n’est qu’une danse, c’est pas une vraie bataille j’espère.

Sur la piste et dans les gradins, l’ambiance battait son plein, Lilia allias Luxy n’a que 12 ans et se tortille déjà comme une diablesse, cette fan de Jey Jey, Calimero et de Liliazian ( vous ne les connaissez pas ? moi non plus, c’est pas grave !) a appris a danser sur un CD d’Electro Teck et sur internet «  il y a plein de vidéos sur le net qui donnent des cours de Tecktonic, répond elle, en plus je m’entraine sans relache avec mes copines sur le parking de la cité où j’habite, je la kiffe trop cette danse, je veux devenir professionnelle »

Moncef est un autre gamin de 11 ans, au look très bronché, il se tord comme un possédé sur la piste et invite en battle Sofiane un jeune de 16 ans, au menue : accrobaties, mouvements brusques, à croire qu’ils ont le démon au corps, Moncef perd conscience, son petit corps n’arrive pas à supporter tous ces mouvements, on le réanime comme on peut et rebelote il revient sur la piste. C’est dingue.

1h30 du matin, fin du spectacle, une dame traîne ses deux filles qui arrivent 0 peine a faire un pas tellement elles étaient épuisées après 2 heures de danse non stop , nous dit «  fini le temps ou la danse était synonyme de grasse, de finesse, de sensualité et d’élégance, c’est incroyable, je n’arrive plus a suivre mes filles, ça change très vite. »